Mulâtres et Métis du Monde Index du Forum

Mulâtres et Métis du Monde
Bienvenue sur ce forum destiné aux Métis, à leurs parents, enfants et familles.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mon histoire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mulâtres et Métis du Monde Index du Forum -> GÉNÉRAL -> FORUM principal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MéliA438
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 462
Localisation: Canada
Âge: 28
Féminin
Origines: Afrique/Antilles

MessagePosté le: Jeu 15 Jan 2009, 21:34    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

Post provenant de l'ancien groupe MMM


De :
Métyssée
  (Message d'origine)
Envoyé : 2004-01-20 19:44
J'ai écrit ce texte sur un forum de discussion s'adressant aux métis.
J'ai pensé le partager avec vous.



Être métis ? Pas facile !

En lisant les histoires sur certains forums on s’aperçoit que le métissage n'est vraiment pas chose facile... surtout quand on vit dans un pays où il y a une grande majorité de blancs (vous me corrigerez si je me trompe). Nos histoires se ressemblent à peu près toutes mais je crois que les expériences ne sont pas tout à fait les mêmes selon que l'on vive en Europe ou ailleurs. La situation là où je vis semble un peu différente. Je suis née au Québec Canada, de père français et de mère haïtienne (qui elle, est à moitié dominicaine). Le plus souvent, on pense que je suis indienne ou sud-américaine (parfois arabe...). On devine rarement que je suis mulâtre (sauf les grands connaisseurs, bien sûr). J’ai 27 ans. Ici, durant ma jeunesse, j'ai vécu un enfer (nous demeurons dans une banlieue typiquement québécoise pas très loin de Montréal, grande ville multiculturelle). J'aimerais préciser - et s'il y a des québécois qui me lisent, ne soyez pas trop frustrés car je sais de quoi je parle et je ne suis surtout pas la seule à le dire, merci - que les Québécois vivant à l’extérieur de Montréal sont un peu ignorants en ce qui concerne tout ce qui dépasse les limites du Québec ; ex. «Heu... Haïti... stu kekpart proche d'l'Afrique çô ?» ou bien «yé antillais ton nom hein ?» (alors qu’il est très français mon nom de famille… c’est juste qu’il y a 400 ans, aucun colon portant ce nom n’est venu s’installer en Nouvelle-France… Je me demande d’ailleurs pkoi on ne pose pas la même question à mon père…). Alors j'en ai entendu des niaiseries et des méchancetés du genre «Retourne donc dans ton osti d'pays», «BoulaBoulaBoulaBoula» (imitation de ce qu’est supposée être LA langue parlée par les Noirs), «grosse négresse» (et je ne suis même pas boulotte... je me suis toujours demandé pkoi le "grosse"), «toé pis ta gang vous v'nez nous voler nos jobs» et j'en passe des dizaines, des dizaines d’autres. Enfin, pendant toutes ces années j'ai gardé ça pour moi. Je rentrais à la maison et me disais «Pkoi me disent-ils ça ? Ne se rendent-ils pas compte que je ne suis pas noire complètement ?» Je regrette aujourd’hui de ne pas m’être défendue plus que ça. J’aurais dû leur crier des bêtises aussi et même plus... Mais j’étais blessée, profondément.

Je me sentais obligée de nier complètement mon côté paternel... J'en suis même venue à en vouloir à ma mère parce qu'elle avait épousé un blanc. J'avais honte d'être métisse (ou mulâtre). J'avais de la difficulté à dire ce que j'étais. Je voulais absolument cacher mon côté blanc. Quand je disais que j'étais haïtienne seulement je sentais qu'une partie de moi-même, restée dans l'oubli, se lamentait, bouillait de colère et de frustration. Et puis un jour, quand je me suis rendu compte que même les noirs, sans le dire directement, ne me voulaient pas dans leur bande parce que j'étais trop "claire", parce que je me "prenais pour une autre avec mes cheveux longs" et que j'étais trop blanche culturellement aussi (hey, c'est pas ma faute si je fais du ski, si mon papa et moi faisons de la motoneige l'hiver et que les tempêtes à -20 degrés ne me dérangent pas), je me suis dit que je devais être fière de ce que je suis, que j'ai un énorme avantage sur les autres : je suis les deux en même temps ! Il faut donc que je profite de ce que mes parents m’ont donné et enseigné ! Je dois prendre avantage de ma différence et de la richesse du mélange de mes trois cultures…

Mais même maintenant, il m’arrive de mal vivre mon métissage. Je rencontre encore de sottes et d’ignorantes gens. J'ai aussi de la difficulté à faire retenir et à apprendre aux gens que je suis métisse. C'est une bataille continuelle. Certaines personnes ne comprennent pas qu'on puisse être métissé : «T'es koi ?» - «Suis métisse, mulâtre plus précisément» - «heu (sourire niais ou jaune ou les deux)» - «...Père français mère haïtienne mais suis née et j'ai toujours vécu ici» - «Ah oui ! Parle-moi de votre culture à vous les haïtiens, en Haïti». (Désespoir, découragement). J'ai donc envie de crier : JE VIENS DE TE DIRE QUE JE SUIS NÉE ICI IMBÉCILE ET QUE JE SUIS MÉLANGÉE BIOLOGIQUEMENT ET CULTURELLEMENT ! QUELLE PARTIE N'AS-TU PAS COMPRISE DUCON ? Et il y a sûrement certains jurons qui s'ajouteraient à ça !

Alors pour ceux (surtout les visages pâles) qui pensent que «ça doit être génial être métis» détrompez-vous. Dans nos relations avec les autres, c’est pas si génial que ça. C’est bien quand on est avec des gens ouverts, des gens qui ont vu "du pays"…Et puis ça commence à être fatiguant de se faire dire «que vous êtes belles vous les métisses» parce que être métis c’est pas qu’être beau ! J'en ai marre de l'ignorance des gens, je veux qu'on me foute la paix ! Maintenant, chaque fois que kelkin (un blanc) me demande d'où je viens, ce que je suis, etc. je lève les yeux au ciel... Ça ne me tente même pas de répondre (mais bien sûr, par politesse je répond «devine» et le fait languir un moment). "C'est si important de savoir ce que je suis ? Keske ça va changer ? Tu vas alors pouvoir me catégoriser, me mettre dans la petite classification culcul que tu t’es faite dans ta tête ?" Pour dire vrai, ça ne me dérange pas de me faire poser la question mais je sais que le plus souvent, les gens demandent sans aucun intérêt : après avoir entendu la réponse, c'est le vide complet, ils n'ont plus rien à ajouter. Ça me prouve donc qu'ils demandent parce qu'il ne savent pas dans quoi me classer...

C’est vrai qu’heureusement il y a de plus en plus de métissage et que ça va ouvrir l'esprit des gens mais j’aurais aimé avoir le même âge que tous ces petits "mélangés" ; il y a quelques années, il y avait très peu de métis ; étant jeune, je n’en connaissais que 6 à part moi ; nous étions tous cousins… 
Personne n’aurait aussi bien compris ce que je viens de dire, à part certains d’entre vous. Je crois qu'il n'y a que des métis qui peuvent comprendre des métis. Je dois dire que ça fait du bien !

Alors, Ce que je suis ? Je fais partie de l'Ordre des Primates, de la Famille des Hominidés, du Genre Homo, de l'Espèce Sapiens Sapiens. Bon. Stu assez clair ?

Métyssée




Réactions

De : martialEnvoyé : 2004-01-21 04:29
Ton histoire est révélatrice du malaise qui nous entoure lorsqu'on nous
disons que nous sommes métis , néanmoins je pensais qu'il était plus facile
pour une femme d'etre métis du fait de la beauté de son métissage . En ce
qui me concerne j'ai mis 26 ans à m 'apercevoir que le probléme n'était pas
dans ma tete mais dans le regard que la société pouvait porter sur ce que
nous sommes , j'ai encore le souvenir des brimades et autres remarques
déplaisantes de mes camarades de classes , de cette marginalisation que je
ne comprenais pas de leur part , de cette jalousie que je suscitais autour
de moi parce que j'avais le tort d'etre à la fois bon éléve et métis
intelligent et beau à la fois . Aux yeux des blancs j'ai sans doute était
l'incarnation de ce qu'ils redoutaient le plus un mélange reussi .
Le fruit d'un mélange qui leur rappelait que le métissage est source
d'évolution , j'ai du grandir dans ce climat ou il n'y en avait que pour les
blancs , souvent isolé mais jamais découragé j'ai tracé mon chemin en
évitant beaucoup d'embuches , car qd on est métis d'un coté comme de l'autre
la vie nous joue des tours . Renié des 2 cotés de ma famille d'une part par
un grand pére blanc et raciste
et d'autre part par un pére antillais indigne , j'ai grandi seul sans repére
, élevé par un beau pére blanc raciste qui n'était pas mon pére et me le
faisait sentir tous les jours . 26 ans sans savoir qui j'étais . Etais je un
homme sans visage , un homme sans identité ni attache culturelle , une peau
noir sous un masque blanc ou l'inverse ? J'ai mis du temps à comprendre que
j'étais ce que je que j'avais décidé d'etre à un moment déterminé que
j'avais choisi etre le mien , puisque je n'étais ni un blanc ni un noir je
décidais d'etre métis et que l'Histoire , mon histoire celle de ma
descendance commençait à cet instant . La culture , ma culture celle de
l'endroit ou je suis né , du sol que j'ai foulé ne saurait désormais se
résumer à celle des mes ancétres né dans un endroit aussi insignifiant
qu'une ile de quelques kilométres carrés ou d'une région française cotiére ,
je construisais mon espace culturelle en fonction de ce que j'avais vécu .
Etre métis c'est etre constructeur d'une identité nouvelle , c'est changer
de peau .

Amicalement .

Martial.

Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 3 sur 11 dans la discussion 
De :
Marcka1
Envoyé : 2004-04-10 21:39
Pov, Ptite, t'as du en verser des larmes sus ton nombry, tu ferais mieux de regarder   a gauche et a droite,  pour  réaliser, l'abondance  , ta santé, et cesser de te voir comme  extra-terrestre, je me demande comme il font les blancs  en Afrique ???? surtout ceux qui s'y rendent pour aider les plus défavorisés ???  tout ca   parce que  quelques personnes  se voient   violet  la  matin  et  vert de vessie en soirée..pleurons  tous ensemble les  voix  n'ont pas de couleur......

Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 4 sur 11 dans la discussion 
De :
Métyssée
Envoyé : 2004-04-15 12:35
Marcka0,
Je n'ai pas versé tant de larmes que ça tu sais Marcka... Et puis on dirait que tu as sauté quelques lignes en me lisant... Ce n'est pas moi qui se voit comme une extra-terrestre (pour reprendre tes mots) mais ce sont les autres qui me voient ainsi... Et puis (vous me corrigerez si je me trompe), je ne crois pas que les blancs en Afrique se font écoeurer tous les p...... de jours en se faisant traiter de "crisses d'affreux toubabs". Et puis, ils ne doivent pas être méprisés autant que les noirs qui vivent dans les pays où il y a une majorité de blancs (vous me corrigerez si je me trompe - bis ; certains d'entre vous comprenez sûrement ce que je veux dire). Oui c'est vrai que ce n'est pas un graaaave problème quand, comme tu dis, on réalise l'abondance, la santé, etc. Mais je sais que pour certaines gens ça peut devenir grave ; se faire insulter tous les jours joue sur le moral et finit sérieusement par tomber sur les nerfs. Sais-tu ce que c'est ?
Au lieu de pleurer comme tu le suggères nous devrions tous rire aux éclats et être fiers de ce que nous sommes, peu importe ce que les gens disent ou pensent...
À plus



Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 5 sur 11 dans la discussion 
De : AminataEnvoyé : 2004-04-18 12:29
Salut à vous Mulâtres,
en lisant le texte d'ametisse je ne peux qu'acquiesser mais il faut reconnaitre tout de meme que LE MONDE NOUS APPARTIENT et  peut importe l'opinion des autres si nous savons au fond de nous que notre avenir reste à construire.Nous avons la chance de partager deux cultures et à nous de les utiliser à bon escient.Vous savez mon histoire a été dure aussi; mon père était Malien et ma mére est Française.Papa est décédé à mes 3 ans et maman a essayé de nous élever de la meilleure façon possible, partagée entre les idéaux tordus de "Ma" famille : pour le côté maternel nous sommes un ptit peu trop foncés(attention caca!!!!!
) et pour le côté paternel nous sommes trop clair et SURTOUT, nous n'avons pas été élevée dans les traditions Maliennes,Musulmanes.
J'essaie de vivre avec ce profond désaccord culturel mais rien n'y fait.Il faut accepter sa condition.je ne sais toujours pas ou est ma place mais je sais que d'attendre d'être accepter des autres ne resoud rien il faut s'aimer soi-même et ainsi les autres nous aimerons. Peu importe les l'opinions des effrayés.Ils ne sont que comme les colons qui ne savent comment maitriser leurs peurs de l'inconnu ou de la différence.Métissement votre!!!! lol

Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 6 sur 11 dans la discussion 
De : metis charmeurEnvoyé : 2004-04-20 13:15
salut
je suis d accord sur le fait que via nos deux culturespour ma part(congobelgo)grandi a Pointe Noire(congo brazzaville)j eai aussi cette sensation d etre chez moi nul part.mais ce n est qu une sensation car je sais que je suis chez moi partout dans ce monde,et j en ai rien a foutre des prejuger a la cons de certaines personnes.moi jme connais et jsais ce que je vaux!
amicalement votre les lascars et les filles!!
Citation:








kama-Kitoko Michael




Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 7 sur 11 dans la discussion 
De : TTC_galEnvoyé : 2004-06-05 17:04
Salut,

Oui, je suis d'accord que les experiences ici aux Etats-Unis sont assez differentes que celles d'Europe.  Pour moi, je suis aussi mulatre, MAIS, mes parents sont aussi ca, c'est-a-dire que ma famille est une famille melangee.  Je ne suis pas la fille d'un parent qui est, par exemple, noir et l'autre, blanche.  Mes parents, les deux, sont mulatres.  Mais ici aux Etats-Unis, on ne connait ni l'existence ni les experiences des mulatres comme moi.  Quelque fois, j'ai des problemes avec des personnes qui ne m'acceptent pas comme je suis...je dis qu'il y a des personnes qui detestent que je suis plus blanches qu'eux...ou, j'ai des cheveux qui est plus "beaux" qu'eux.  Mais c'est ca, il y a beaucoup de mechants qui battent contre les metis.

Chez mon groupe (The Topaz Club), nous, tous les femmes et filles, discutent ces problemes et  ces experiences.  Je vous invite a etre membre de ce groupe...mais, la, on parle anglais.  Mais je sais que les autres membres la vous soutiendront.  Si vous voulez etre membre la, il faut m'envoyer une e-lettre a thetopazclubgal@yahoo.com.   Nous serons tres heuereuses si vous nous joindez.

-Arana



Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 8 sur 11 dans la discussion 
De :
____Quibla____
Envoyé : 2004-07-13 14:31
Salut  MéTySsÉe !,

je suis d'accord avec toi!!!!
j'avais pas lue ton message avant d'ecrire le mien!
j'avais eu une disccussion avec ma soeur et ma cousine tous 3 metisses,justement sur se sujet...
Pourtant les gens nous demande d'ou ont viend parce qu'il nous trouve souvent tres  jolie mais moi je le prend mal

En tout cas,que Dieu nous facilite la chose ,car malgre tout j'aimerais pas etre a la place d'un autre,meme si j'aurais prefere ne pas etre metisse...comme tu dis il y en a de plus en plus alors c'est chose courante,meme a la tv ...c du possitif,ont retrouve toute les sorte de melange YOUHOU!

@ + bonne journee ,take care
__EmiliE__

Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 9 sur 11 dans la discussion 
De :
____Quibla____
Envoyé : 2004-07-13 14:45
Salut,

Perso je ne me suis fait traiter de negresse qu'une seul fois,javais pres de 9 ou 10 ans,et ca ma pas vraiment toucher,j'ai trouver ca plustot hors contexte...

et TTC_gal , je suis mariée avec un mulatre et nous avons des enfants tres blanc au chevaux blond chatain,mais comme aMetise le dit il ne vont surment pas vivre autant de discrimination qu'il y a 25 ans...j'aimerais etre membre de ton group egalement

Bonne journee

Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 10 sur 11 dans la discussion 
De :
zume8206
Envoyé : 2005-02-12 11:44
J'e ai entendu des histoires mais là ça sort du coeur.Bon et bien (welcome in sister)mais dis moi ou est la tare ? si ce n'est dans la jalousie primitive qui va  de toute façon à l'encontre de tout ce qui n'est pas ordinaire.Dans toute communauté cela existe pas la peine d'etre metissé pour s'en rendre compte.je suis né a Paris d'un père noir Togo/Ghana et d'une mère France/Espagne, j'ai grandi en afrique (adolescence) voyagé pendant + de 10 ans et maintenant a Paris. L'histoire des métisses n'ai spéciale que pour nous, ce que je considère comme un don si cela peu en aider certains, car le mal n'a jamais été jalousé! alors si c'est bien d'être de sang mélangé voir beau ou poétique , exotique, d'avoir une autre approche de ce que l'on appelle (ouverture d'esprit) ne serais-ce qu'infime, ou est le mal ?
Au cours de ma vie j'ai remarqué que tous y pensions a des degrés + ou - diff. Ceux qui me paraissaient les + sages avec le sujet étaient soit artistes, soit aisés non cariéristes ou actions volontaires (mécènes et bénévolat) soit famillialement épanouis (avec leur conjoint)!....J'en ai déduis que je venais d'une autre planète: la planète des humains, car si le noir et le blanc ( déjà ce ne sont pas des couleurs et en plus j'ai plus souvent vu un genre de rose et des variétés de marron) en se mélangeant donne agbozume c.a.d moi ( moi c'est mieux en grand!!) je me dis , les pauvres ils ne savent pas ce que c'est qu'être un être humain. rassure toi le seul bémol pour un métis étant l'identification raciale nous n'avons finalement aucun soucis a nous faire , nous somme la race humaine c'est culturellement que nous nous définissont par nos goût perso accompagnés du compère égo!!!!!!!!!!!!!!!! Vive la terre.

Réponse
Conseiller
Supprimer
    Message 11 sur 11 dans la discussion 
De :
zume8206
Envoyé : 2005-02-12 12:05
c'est bien ce que tu dis mon gars, un peu virulent , mais c'est le bon chemin , c'est cool, t'es partout chez toi un vrai être humain!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Jan 2009, 21:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guy Levilain


Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2013
Messages: 2
Localisation: St. Cloud, MN, USA
Âge: 77
Masculin
Origines: franco-indochinois
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Lun 22 Juil 2013, 09:40    Sujet du message: Mon histoire Répondre en citant

C'est le regard de l'autre qui fait le "Nègre", le mulâtre, le métis.
Le regarde de l'autre, c'est celui du groupe racial dominant.
Ce regard me dit à moi, métis, que je ne suis pas à ma place.
Où est ma place?


On dit que le métis a le cul entre deux chaises. C'est gênant.
Un nom français, une carte d'identité française ne suffisent pas
quand l'aspect physique prime le statut légal et juridique.
Alors quoi?


S'entourer d'amis (de toutes les races)
Ignorer les gens bêtes et méchants. 
S'investir dans les causes progressistes (à la longue elles triomphent toujours!)
Se considérer humain avant toute chose et vivre comme nous voudrions que les autres vivent,
c'est-à-dire sans tomber dans leurs travers et garder sa dignité.
_________________
Un roman historique qui intéressera tous les métis francophones: http://www.edilivre.com/grand-pere-raconte-moi-l-a-nam-guy-levilain.html


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:09    Sujet du message: Mon histoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mulâtres et Métis du Monde Index du Forum -> GÉNÉRAL -> FORUM principal Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com